Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
  • Français
  • English

Séminaires

jeudi 25 novembre à 14h

Matteo Cervetti, post-doctorant au LIB

G122 (ESIREM)


jeudi 18 novembre à 14h

François Blateyron, directeur de la recherche chez Digital Surf, Besançon

Amphi STEINBRUNN (ESIREM)

Introduction de DigitalSurf et de son activité, puis présentation sur les états de surface et les applications principales.

François Blateyron est spécialiste de l’analyse des états de surface permettant l’optimisation des performances fonctionnelles des matériaux et des produits par le biais de l’analyse de la rugosité, des écarts de forme, de l’aspect, de la tribologie, etc.
* Impliqué pendant plus de vingt ans dans des projets internationaux avec des fabricants mondiaux d’instruments de mesure.
* Expert en métrologie, algorithmes mathématiques et normes de métrologie.
* Responsable pendant plus de dix ans de l’équipe de développement du logiciel Mountains


jeudi 21 octobre 2021 à 14h

Ludovic Journaux

G119 (bâtiment ESIREM)

Analyse de textures et réduction de dimensions : application à l’analyse de surfaces foliaires.

Ludovic journaux a obtenu un DEA en analyse et modélisation des systèmes biologiques à l’Université de Lyon1 suivi d’un doctorat en instrumentation et informatique de l’image au le2i en 2006. Après une année de post doctorat en 2007 à l’Université des sciences agronomiques de Gembloux (Belgique), il a été recruté en 2008 à AgroSup Dijon en tant que Maître de Conférences tout en restant affilié au Laboratoire d’informatique de l’Université de Bourgogne dans l’équipe Data Sciences. Ses travaux sont pluridisciplinaires et s’intéressent aux domaines de l’intelligence artificielle, aux méthodes de projections multidimensionnelles non linéaires, à l’analyse de données, au traitement du signal et des images. Il applique ses travaux à l’agronomie et l’agroalimentaire.

Résumé du séminaire sur l’analyse de textures et réduction de dimensions : application à l’analyse de surfaces foliaires.

Dans le contexte de l’agriculture de précision visant à réduire et optimiser la pulvérisation de produits phytosanitaires, nos travaux s’intéressent à l’étude et la caractérisation de surfaces foliaires (hydrophiles ou hydrophobes) par analyse de textures. L’objectif de cette recherche est alors de caractériser et discriminer l’état de la surface foliaire à travers l’analyse d’images microscopiques de texture.

Pour cela, nombreux sont les paramètres de texture existants. Parmi ces derniers nous avons retenu pour l’expérience l’un de ceux qui caractérise le mieux l’aspect fréquentiel. Malheureusement ce dernier, bien que robuste, représente des caractéristiques de haute dimension qui entraîne un phénomène identifié lors d’une phase de classification sous le nom de « malédiction de la dimension ». Pour résoudre ce problème nous proposons de réduire cette dimensionnalité à travers le prisme de différentes évolutions de méthodes de réduction de dimension allant des approches linéaires vers les approches non linéaires.


jeudi 14 octobre 2021 à 13h30

Ann Alkazzaz et Ghassan Aladool (enseignants-chercheurs de l’université de Mossoul, Irak)

G122 (bâtiment ESIREM)

‘Improving and Adopting 2D QR code for Documenting Cuneiform Tablets’ & “Deaf-Blind People Communication System”

Ghassan Aladool et Ann Alkazzaz sont enseignants-chercheurs à l’université de Mossoul, Irak. Nous les accueillons au sein du LIB du 1er au 25 octobre, dans le
cadre d’une bourse de perfectionnement formation-recherche de l’AUF. Ils travaillent sur la reconnaissance de l’iris et la documentation de tablettes cunéiformes.


mardi 22 juin 2021 à 14h

Maëlle Beuret

visio

Tour d horizon des simulations informatiques pour l aide à la gestion de crise

Maëlle Beuret, actuellement en 1ère année de thèse dans l’équipe Modélisation Géométrique du LIB, présentera un état de l’art sous forme de positionnement par rapport au projet d’extension du modèle d’animation  comportementale pour l’aide à la gestion de crise pour le CESU (Centre d’Enseignements des Soins d’Urgence).


vendredi 18 juin 2021 à 15h15

Alexis Guyot

visio

Détection d antagonisme et de polarisation sur les réseaux sociaux par l étude des frontières des communautés

Alexis Guyot, étudiant en M2 BDIA, a travaillé pendant son projet tuteuré orienté recherche et travaille toujours dans le cadre de son stage sur les communautés d’utilisateurs sur les réseaux sociaux, et plus particulièrement sur Twitter.
Résumé : La théorie des graphes et la science des réseaux ont donné naissance à de nombreux outils pour étudier le comportement des utilisateurs dans les réseaux sociaux. Parmi eux, les algorithmes de détection de communautés permettent de rassembler dans des groupes les utilisateurs qui interagissent plus entre eux qu’avec les autres. Dans le cadre de mes recherches, j’ai décidé de m’intéresser à la façon dont les communautés d’utilisateurs interagissent entre elles sur Twitter, afin de détecter de possibles traces de polarisation. La polarisation est le nom du phénomène qui intervient lorsqu’un groupe d’individus se scinde en deux pôles avec des avis conflictuels par rapport à un sujet donné, et pour la détecter j’ai mis au point puis implémenté une méthode complètement automatique, générique et non-supervisée qui mesure la dynamique des interactions des utilisateurs dits frontières au sein des différentes communautés pour détecter les relations potentiellement antagonistes. Le but de la présentation sera alors de parler un peu plus en détails du concept de polarisation avec un bref état de l’art, d’ensuite intuitivement expliquer ma méthode et les indicateurs qu’elle calcule à l’aide d’un exemple simple, et enfin de discuter de quelques résultats et des interprétations associées obtenus en pratique sur des jeux de données collectés dans le cadre du projet Cocktail.

kc_data:
a:8:{i:0;s:0:"";s:4:"mode";s:2:"kc";s:3:"css";s:0:"";s:9:"max_width";s:0:"";s:7:"classes";s:0:"";s:9:"thumbnail";s:0:"";s:9:"collapsed";s:0:"";s:9:"optimized";s:0:"";}
kc_raw_content:

Log In

Create an account